top
logo

Images

Aucune image

Les bases du www

DEVELOPPEMENT DES SITES WEB

LE WWW

 


 

La petite histoire d'Internet

Le concept d'Internet n'est pas récent. Il prend naissance en effet à la fin des années soixante dans les rangs des services militaires américains qui ont peur de voir leurs systèmes d'information détruits par l'effet électro-magnétique induit par une explosion nucléaire. Il demande à leurs chercheurs de concevoir un moyen sûr de transporter des informations qui ne dépendrait pas de l'état général physique du réseau, voir même qui supportera la destruction physique partielle tout en continuant

D’acheminer les informations. Officieusement dès les années cinquante au USA, dans le plus grand secret est mis au point un réseau de transmission de données militaires comme le réseau SAGE uniquement réservé aux militaires. Les chercheurs du MIT vont mettre au point en 1969 la commutation de paquets dont nous venons de parler, et concevrons l'architecture distribuée qui sera choisie pour le réseau.

Officiellement, la première installation effective sera connu sous le nom d'ARPANET aura lieu en 1970 en raccordant les 4 universités américaines de Santa Barbara, de l'Utah, de Stanford et de Los Angeles. Plusieurs universités américaines s'y raccorderont et continueront les recherches jusqu'en 1974 date à laquelle V.Cerf et R.Kahn proposent les protocoles de base IP et TCP. En 1980 la direction de l'ARPA rendra public les spécifications des ces protocoles IP et TCP. Pendant vingt ans ce réseau a servit aux militaires et aux chercheurs.

Il faut attendre 1990 pour voir s'ouvrir le premier service de fourniture d'accès au réseau par téléphone. Au même moment, ARPANET disparaît pour laisser la place à Internet. Un an plus tard, les principes du Web sont établis.

 


 

Le world wide web : www

 

C'est la partie d'Internet la plus connue par le grand public. A l'origine, le World Wide Web (WWW) a été développé en 1990 au CERN, le Centre Européen pour la Recherche Nucléaire, par R.Caillau et T.Berners-Lee. Il autorise l'utilisation de textes, de graphiques, d'animations, de photographies, de sons et de séquences vidéo, avec des liens entre eux fondés sur le modèle hypertextuel.

 

Le Web est un système hypermédias du genre client/serveur.

C'est sur ces spécifications qu' a été élaboré le langage de description de document du web HTML (Hyper Text Markup Language) ou XHTML (eXtensible Hyper Text Markup Language).

Pour lire et exécuter ces hypermédias, il faut un logiciel que l'on dénomme un navigateur. Mosaic est l'un des premiers navigateurs Web, distribué gratuitement au public. Depuis 1992, les utilisateurs de micro-ordinateurs peuvent alors se connecter à Internet à partir de leur PC. Internet Explorer de Microsoft, Firefox et Netscape sont les trois principaux navigateurs les plus utilisés dans le monde.

 

Les points forts d’Internet :

Il permet à un citoyen de se connecter n’importe où en disposant de :

·         Un micro-ordinateur du commerce,

·         Un système d’exploitation supportant les protocoles adéquats, tous les SE de micro-ordinateur depuis 1997 disposent d’un moyen simple de se connecter à Internet (Windows, Linux en sont deux exemples),

·         Un modem (se branchant sur une ligne téléphonique ordinaire) à 56000bps ou plus (ADSL) ou bien le câble en attendant de nouveaux produits de transport des signaux.

·         Un abonnement chez un fournisseur d’accès à Internet (noeud de communication concentrateur),

·         Enfin un navigateur permettant de dialoguer avec les différents serveurs présents sur Internet.

Le revers de médaille d’Internet :

 

L’inorganisation totale de cette gigantesque et formidable banque de données qu’est un tel réseau mondial qui contient le meilleur et le pire, peut engendrer des dangers pour le citoyen et même pour une démocratie si l’on ne reste pas vigilant.

Enfin, selon les pays, les coûts d’utilisation restent importants (abonnement chez le fournisseur et durée de communication téléphonique pour la connexion), la concurrence des fournisseurs d'accès gratuit permet une baisse du coût général de la connexion. La connexion illimitée et gratuite reste l'objectif à atteindre.

 

Internet est devenu un problème de société

 

Trois courants de pensée s'affrontent quant à l'impact d'Internet sur les sociétés humaines :

ü  Le courant du tout-Internet qui prône un nouveau monde virtuel où Internet intervient à tous les niveaux de la vie privée, publique, professionnelle, culturelle voir spirituelle.

ü  Le courant des Internetophobes qui rejette ce nouveau monde virtuel vu comme une accentuation encore plus marquée entre les "riches" et les "pauvres" (la richesse ne s''évaluant plus uniquement en bien matériels, mais aussi en informations).

ü  Le courant des "ni-ni", ceux qui considèrent que tout outil mérite que l'on s'en serve avec réflexion pour le plus grand nombre, mais qui pensent qu'un outil n'est pas une révolution sociale en lui-même, seul l'homme doit rester au centre des décisions qui le concernent.

La tendance au début du XXI siècle est de renforcer l'aspect commercial (e-business) de ce type de produit sous la poussée des théories ultralibérales, au détriment de l'intérêt général pour une utilisation plus citoyenne au service de tous.

 

Intranet

 

Les entreprises conscientes du danger de pillage, de sabotage et d’espionnage industriel ont repris les avantages de la conception d’Internet en l’adaptant à la notion de réseau local.

C’est le nom d’Intranet qui s’est imposé. Ce genre de réseau local d’entreprise est fondé sur les mêmes techniques, les mêmes procédés qu’Internet, mais fonctionne localement avec un certain nombre d'acteurs bien identifiés :

 

·         Il peut donc être organisé selon la démarche interne de l’entreprise.

·         Il n’est accessible qu’aux personnes autorisées si l’entreprise le souhaite.

·         Il est connectable à Internet par des passerelles contrôlées.

·         Il concerne toutes les activités logistiques, commerciales et de communication de l’entreprise.

·         Il permet de mettre en œuvre des activités de groupware (travaux répartis par tâches identifiées sur des systèmes informatiques).

Il peut être organisé en Extranet, permettant la communication entre Intranets de différentes et bien sûr, un Intranet peut être connecté à Internet.

 

Maintenant que vous savez tout sur le l’historique du web, nous verrons dans la suite du document comment créer son premier site internet.

 


 

Le XHTML

·         C’est un langage qui permet de décrire la structure logique d’un document hypertexte. Plus simplement ; c’est un langage à balises qui permet d’afficher du texte, des images, des vidéos dans un navigateur web (firefox, internet explorer).

Les balises permettent d’afficher et de formater un texte, une image, un tableau, etc.

Structure d’une balise : <…>Texte</…>

 

·         Ces balises peuvent être insérées n'importe où dans le texte, entre 2 phrases, mots, lettres...

<gras>DG TECHNOLOGIES,<italique> le dynamisme au service de la clientèle</italique ></gras>.

Il faut respecter une logique d’imbrication

 

BON

<gras><italique> DG TECHNOLOGIES </italique ></gras>

MAUVAIS

<gras><italique> DG TECHNOLOGIES </gras> </italique >

 

·         Le langage HTML est insensible à la casse, mais comme le XHTML l’est, toujours écrire les balises en minuscule

BON

<gras><italique> DG TECHNOLOGIES </italique ></gras>

MAUVAIS

<GRAS><italique> DG TECHNOLOGIES </italique ></GRAS>

·         Un fichier HTML doit comporter au minimum ces quatre balises :

<html>

<head>

<title>

<body>

NB : Plus loin, nous dirons qu’un fichier XHTML doit comporter ces 4 balises plus les déclarations XML et DTD.

·         Rôle de ces balises

 

<html> .. </html>                   Délimite le début et la fin du document

<head> . . </head>                 Entête du document

<title> . .</title>                     Titre du document

<body> . . </body>                Corps du document

·         Les titres et paragraphes

<hn>.. </hn>                Titre de niveau n, de 1 à 6

<p>.. </p>                   Paragraphe

·         Les listes

<ul>.. </ul>                  Liste non triée, liste à puces

<ol>.. </ol>                 Liste triée, liste à numéros

<li>.. </li>                  Elément de la liste

·         Exemple d’un fichier HTML

·         Exemple d’un fichier XHTML

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">

<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml" xml:lang="fr" >

   <head>

       <title>Bienvenue sur mon site !</title>

       <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=iso-8859-1" />

   </head>

          Ici l’entête de la page

   <body>

            <P>

                  Ici le corps de la page en un paragraphe

            </P>

   </body>

</html>

 


 

·         Pour créer une page web

- ouvrir un éditeur de texte Notepad++, bloc note,...

- copier coller la structure d’un fichier XHTML ci-dessus dans l’éditeur

          - enregistrer sous l'extension .HTML ou .HTM

         -double cliquer sur le fichier XHTML créé et observer son comportement

·         Pour écrire du code HTML proprement, vous aurez besoin d’un éditeur notepad++ ou d’un outil de développement comportant un éditeur WYSIWYG (what you see is what you get). Il vous aidera à rechercher des balises à utiliser. Aussi, vous pourrez visualiser directement le comportement de page web pendant l’écriture du code. Tous ces outils sont disponibles en téléchargement sur ce site.

j


 

·         CONDENSE DU CONTENU DES FORMATIONS OFFERTES DANS LE CADRE DU DEVELOPPEMENT WEB :

Pour partir d’un site dit statique à un site dynamique, vous aurez besoin de savoir ceci :

ARCHITECTURE D'UNE PAGE WEB

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">

<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml" xml:lang="fr" >

   <head>

       <title>Bienvenue sur mon site !</title>

       <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=iso-8859-1" />

   </head>

   <body>

   </body>

</html>

 

Pour créer une page web,

  - ouvrir un editeur de texte notepad++, bloc note,...

  - enregistrer sous l'extention .HTML ou .HTM

  Attention : le nom du fichier doit avoir la meme extention

--------------------------------------------------------------

PARAGRAPHE

 

Chaque paragraphe se trouve entre les balises <p> et </p>

 (qui signifient "paragraphe").

    * <p> signifie "Début du paragraphe"

    * </p> signifie "Fin du paragraphe"

En fait, si vous voulez écrire un deuxième paragraphe, il vous suffit d'utiliser une deuxième balise <p>.

Votre code XHTML devrait donc être au final plein de balises de paragraphe !

-------------------------------------------------------------

Sauter une ligne

 

 

En XHTML, si vous appuyez sur la touche "Entrée", ça ne va pas créer

 une nouvelle ligne comme vous avez l'habitude.Oui, mais si je veux

juste aller à la ligne dans un paragraphe, et non pas sauter une ligne ?

C'est une balise seule qui sert juste à indiquer qu'on doit aller à la ligne : <br />

--------------------------------------------------------------

TITRE du texte et non de la barre de titre

    les balises sont:

    * <h1> </h1> : signifie "titre très important". En général, on s'en sert pour afficher le titre de la page en haut.

    * <h2> </h2> : signifie "titre important". Utilisez-les par exemple pour organiser vos paragraphes et leur donner un titre.

    * <h3> </h3> : pareil, c'est un titre un peu moins important (on peut dire un "sous-titre" si vous voulez)

    * <h4> </h4> : titre encore moins important.

    * <h5> </h5> : titre pas important.

    * <h6> </h6> : titre vraiment pas important du tout.

-----------------------------------------------------------------

Mettre un peu en valeur

 

 

Pour mettre "un peu" en valeur votre texte, vous devez utiliser la

 balise <em> </em>Son utilisation est très simple : entourez les mots à mettre en valeur

par ces balises, et c'est bon !

 

Mettre bien en valeur

 

 

Pour mettre un texte bien en valeur, on utilise la balise <strong> qui signifie "fort", ou "important" si vous préférez.Elle s'utilise

exactement de la même manière que <em>

----------------------------------------------------------

LIEN

 

Pour faire un lien, on utilise la balise <a> (facile à retenir hein ;))

 

On doit ajouter l'attribut "href" pour indiquer l'adresse de la page

cible (la page vers laquelle le lien amène)

 

Lien vers une ancre située dans une autre page

<a href="cible.html#rollers">

... vous amènera sur la page cible.html, directement au niveau de l'ancre appelé "rollers".

--------------------------------------------------------------------

LES IMAGES

Si on résume, voici quel format adopter en fonction de l'image que vous avez :

 

    * Une photo (ou une image avec beaucoup de couleurs) : utilisez un JPEG.

    * Un graphique avec peu de couleurs (moins de 256) : utilisez un PNG 8 bits

si possible carle format est meilleur, sinon utilisez un GIF.

    * Une image animée : utilisez un GIF animé.

Pour insérer une image, on doit utiliser la balise <img />.

C'est une balise de type seule (comme <br />).

Elle peut prendre plusieurs attributs, et 2 d'entre eux sont indispensables :

 

         - src : il permet d'indiquer où se trouve l'image que l'on veut insérer. Vous pouvez soit mettre un chemin

 en absolu (ex. : "http://www.site.com/fleur.png")

         -alt : cela signifie "texte alternatif". On doit toujours indiquer

un texte alternatif à l'image,

-------------------------------------------------------------------------------

l'attribut CLASS

 

Comme je viens de vous le dire, class est un attribut que l'on peut mettre sur n'importe quelle balise, aussi bien titre que paragraphe, image que etc...

<h1 class=""> </h1>

<p class=""></p>

<img class="" />

-----------------------------------------------------------------------------

<span></span> et <div> </div>

 

    *  <span> </span> : c'est une balise de type inline. Vous vous souvenez ce

qu'est une balise inline ? C'est une balise qui se met à l'intérieur d'un paragraphe,

 comme <strong>, <em>, <q>. Cette balise s'utilise donc au milieu d'un paragraphe,

 et c'est celle dont nous allons nous servir pour colorer Neil Armstrong.

    * <div> </div> : c'est une balise de type block. Comme <p>, <h1> etc... Elle

crée un nouveau "bloc" dans la page, et provoque donc obligatoirement un retour à

 la ligne. C'est une balise très très utilisée pour faire un design. Nous lui dédierons

 d'ailleurs 2 chapitres entiers dans la partie III du cours pour vous aider à construire

le design de votre site web.

Pour le moment donc, nous allons utiliser plutôt la balise <span>.On la met autour

 de Neil Armstrong,on lui rajoute une class, on crée le CSS

----------------------------------------------------------------------------

LA TAILLE DU TEXTE

En donnant une valeur relative : c'est-à-dire en écrivant carrément "gros", "très gros", "petit", "minuscule". Mais bien sûr, comme tout c'est en anglais :p. Voici la liste des différentes valeurs que vous pouvez mettre ainsi que leur signification :

 

    * xx-small : minuscule

    * x-small : très petit

    * small : petit

    * medium : moyen

    * large : grand

    * x-large : très grand

    * xx-large : euh... gigantesque :D

------------------------------------------------------------------------------

ALIGNEMENT

 

Vous ne pouvez pas modifier l'alignement du texte d'une balise inline

(comme span, a, em, strong...). L'alignement ne fonctionne que sur des balises

 de type block (p, div, blockquote, h1, h2, ...), et c'est un peu logique quand

on y pense : on ne peut pas modifier l'alignement de quelques mots au milieu d'un

 paragraphe !. C'est donc en général le paragraphe entier qu'il vous faudra aligner.

 

 

------------------------------------------------------------------------------

STYLE DE TEXTE

font-style est l'attribut indiqué et admet 3 valeurs:

# italic : le texte sera mis en italique.

# oblique : le texte sera mis en italique. Quoi là aussi ? o_O Euh, pour tout vous

dire je n'en sais rien moi-même, mais tout ce que je constate c'est que "italic"

et "oblique"

reviennent au même. Choisissez donc l'un des deux ^^

# normal : le texte sera normal (par défaut). Cela vous permet d'annuler une mise en italique. Par exemple, si vous voulez que les textes entre <em> ne soient plus en italique, vous devrez écrire :

 La propriété CSS pour mettre en gras est:

 font-weight, et prend les valeurs suivantes :

 

    * bold : le texte sera en gras.

    * normal : le texte sera écrit normalement (par défaut).

 

propriété font-variant prend uniquement 2 valeurs différentes :

 

    * small-caps : le texte sera écrit en petites capitales.

    * normal : le texte sera écrit normalement (par défaut).

propriété text-transform. Elle peut prendre ces valeurs :

 

    * uppercase : tout le texte sera écrit en majuscules.

    * lowercase : tout le texte sera en minuscules.

    * capitalize : la première lettre de chaque mot sera en majuscules.

    * none : pas de transformation (par défaut).

propriété text-decoration

    * underline : souligné.

    * line-through : barré.

    * overline : ligne au-dessus.

    * blink : clignotant. Attention, cette propriété ne marche pas sous Internet Explorer. Elle fonctionne en revanche bien sur tous les autres navigateurs, dont Mozilla Firefox.

    * none : normal (par défaut).

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------

LISTE A PUCE

<ul></ul> indique le début d'une liste à puce

<li></li> indique un nouvel élément de la liste à puce

--------------------------------------------------

"a:hover" signifie donc : "Quand la souris est sur le lien" (quand on pointe dessus).

a

{

   text-decoration: none; /* Les liens ne seront plus soulignés */

   color: red; /* Les liens seront en rouge au lieu de bleu */

   font-style: italic; /* Les liens seront en italique (pourquoi pas ?) */

}

a:hover /* Quand le visiteur pointe sur le lien */

{

   text-decoration: underline; /* Le lien deviendra souligné quand on pointera dessus */

   color: green; /* Le lien sera écrit en vert quand on pointera dessus */

}

-------------------------------------------------------------------

 

p:first-letter /* La première lettre de chaque paragraphe */

 

p:first-line /* La première ligne de chaque paragraphe */

 


 

-------*************************************************************************Php

Le code qui permet de récupérer les données d'un utilisateur en toute sécurité est:

 

      $message = mysql_real_escape_string(htmlspecialchars($_POST['message']));

 

      $pseudo = mysql_real_escape_string(htmlspecialchars($_POST['pseudo']));

-------------------------------------------------------------------------------

UN BOUT DE CODE PHP qui permet d'afficher

 

<?php

 

// Maintenant on doit récupérer les 10 dernières entrées de la table

// On se connecte d'abord à MySQL :

mysq.l_connect("localhost", "sdz", "mot_de_passe");

mysql_select_db("coursphp");

// On utilise la requête suivante pour récupérer les 10 derniers messages :

$reponse = mysql_query("SELECT * FROM minichat ORDER BY ID DESC LIMIT 0,10");

// On se déconnecte de MySQL

mysql_close();

// Puis on fait une boucle pour afficher tous les résultats :

while ($donnees = mysql_fetch_array($reponse) )

{

<p><strong><?php echo $donnees['pseudo']; ?></strong> : <?php echo $donnees['message']; ?></p>

<?php

}

// Fin de la boucle, le script est terminé !

?>

////////////////////////////////////////////////////////////////////

// On vérifie si les champs sont vides

if(empty($nom) OR empty($prenom) OR empty($email) OR empty($titre) OR empty($url))

    {

    echo '<font color="red">Attention, seul le champs <b>ICQ</b> peut rester vide !</font>';

    }

**********************************************************************

Récupération d'une clé générée automatiquement par une table

 

$sql = "INSERT INTO sites_tbl(id_site, titre, url) VALUES('','$titre','$url')";

    mysql_query($sql) or die('Erreur SQL !'.$sql.'<br>'.mysql_error());

 

    // on récupère l'id_site qui vient d'être généré

    $id_site = mysql_insert_id();

*******************************************************************

la balise <center></center> permet de centrer une zone de saisie située

dans un form donc centrage par rapport au form

*********************************************************************

 

// On commence par récupérer les champs d'une zone de texte

if(isset($_POST['nom']))      $nom=$_POST['nom'];

else      $nom="";

 

***********************************************************************

// On vérifie si les champs sont vides

if(empty($nom) OR empty($prenom) OR empty($email) OR empty($titre) OR empty($url))

    {

    echo '<font color="red">Attention, seul le champs <b>ICQ</b> peut rester vide !</font>';

    }

***********************************************************************

PARCOURT D'UNE TABLE

 

// on regarde si l'url existe déjà

    $sql = "SELECT id FROM infos_tbl WHERE url='$url'";

    $req = mysql_query($sql) or die('Erreur SQL !'.$sql.'<br>'.mysql_error());

   

    // on compte le nombre de résultats

    $res = mysql_num_rows($req);

 

    if($res!=0)  // l'url existe déjà, on affiche un message d'erreur

        {

        echo '<font color="red">Désolé, mais cette URL existe déjà dans notre base.</font>';

        }

***********************************************************************

         DESCRIPTION D'UNE ERREUR

mysql_query($sql) or die('Erreur SQL !'.$sql.'<br>'.mysql_error());

**********************************************************************

APPEL D'UNE PAGE CONTENANT UNE FONCTION

 

Require("fonction.php");    // on appelle la page contenant la fonction

 

*********************************************************************

Bureautique

Bureautique

Optimisation des systemes d'information

L'optimisation d'un système d'information consiste

Les réseaux informatiques

Pour comprendre plus facilement la notion de réseau informatique, il faut se référer à un réseau routier: Les routes sont construites et reliées entre elles par des carrefours. Il y'a des panneaux de signalisation de part et d'autres de la route et  les véhicules y circulent suite un code: le code de la route.

C'est exactement le même principe Dans le domaine

Les langages de programmation

Qui n'a pas encore entendu parler de langue ou de langage ? On compte dans le monde une panoplie de langue: Le francais, l'anglais, l'espagnol, etc. Dans le monde de l'informatique et plus particulièrement pour les ordinateurs, il existe une seule langue interprétable par la machine: Le langage binaire. Cependant, ce langage ne peut directement etre saisi par vous et moi au clavier du fait de la succession de 0 et de 1 relativement complexe. C'est pourquoi

Les bases de données

         Nous offrons des formations sur les bases de données. Cette formation est basée sur les systèmes de gestions de base de données relationnelles (SGBDR). Les SGBDR sont entre autres MySql, SQL SERVEUR 2008, ORACLE 11g, ACCESS et bien d'autres.

        Toutefois, il est possible sur ce site d'apprendre les ABC sur les SGBR

 

        Une base de données (abréviation BD, en anglais DB, database) est une entité dans laquelle il est possible de stocker des données de façon structurée et avec le moins de redondance possible. Ces données doivent pouvoir être utilisées par des programmes, par des utilisateurs différents. Ainsi, la notion de base de données est généralement couplée à celle de réseau, afin de pouvoir mettre en commun ces informations, d'où le nom de base. On parle généralement de système d'information pour désigner toute la structure regroupant les moyens mis en place pour pouvoir partager des données.

 

http://static.commentcamarche.net/www.commentcamarche.net/pictures/bdd-images-basecs.gif 

 

Utilité d'une base de données ?

 

Une base de données permet de mettre des données à la disposition d'utilisateurs pour une consultation, une saisie ou bien une mise à jour, tout en s'assurant des droits accordés à ces derniers. Cela est d'autant plus utile que les données informatiques sont de plus en plus nombreuses.
          Une base de données peut être locale, c'est-à-dire utilisable sur une machine par un utilisateur, ou bien répartie, c'est-à-dire que les informations sont stockées sur des machines distantes et accessibles par réseau.

 

L'avantage majeur de l'utilisation de bases de données est la possibilité de pouvoir être accédées par plusieurs utilisateurs simultanément.

 

La gestion des bases de données

 

Afin de pouvoir contrôler les données ainsi que les utilisateurs, le besoin d'un système de gestion s'est vite fait ressentir. La gestion de la base de données se fait grâce à un système appelé SGBD (système de gestion de bases de données) ou en anglais DBMS (Database management system). Le SGBD est un ensemble de services (applications logicielles) permettant de gérer les bases de données, c'est-à-dire :

 

  • permettre l'accès aux données de façon simple
  • autoriser un accès aux informations à de multiples utilisateurs
  • manipuler les données présentes dans la base de données (insertion, suppression, modification)

 



 

 



 

Le SGBD peut se décomposer en trois sous-systèmes :

 

  • le système de gestion de fichiers :

 


il permet le stockage des informations sur un support physique

 

  • le SGBD interne :

 


il gère l'ordonnancement des informations

 

  • le SGBD externe :

 


il représente l'interface avec l'utilisateur

 

Les principaux SGBD

 

Les principaux systèmes de gestion de bases de données sont les suivants :

 

 

MySQL - Installation sous Windows

 

Février 2014

 

Présentation de MySQL

 

MySQL est un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) fonctionnant sous Linux et Windows. Depuis la version 3.23.19, MySQL est sous Licence GPL (aussi bien sous Linux que Windows), ce qui signifie qu'il peut être utilisé gratuitement.

 

Télécharger MySQL

 

MySQL pour Windows est disponible gratuitement en téléchargement sur le site MySQL.com.

 

Site

Fichier

www.mysql.com

mysql-shareware-win32-X.zip

www.mysql.com

myodbc-X_X_X-win95.zip (pour Windows 95)

 

Le deuxième fichier est seulement utile si vous avez Windows 95. Il vous permettra d'installer les fichiers dll nécessaires, c'est-à-dire d'installer les drivers ODBC pour MySQL.

 

Installation et lancement

 

L'installation n'est pas compliquée, il suffit de lire les instructions à l'écran.

 

Une fois installé, le lancement de MySQL se fait à partir d'une fenêtre MSDOS en lançant mysqld (ou mysqld-opt) ou mysql-shareware (selon votre version) avec quelques paramètres.

 

  • --language=french permet, par exemple, d'avoir les messages MySQL en français.
  • --skip-grant-tables permet de ne pas utiliser les privilèges MySQL (évite de devoir créer les users en local).
  • --skip-name-resolve pour ne pas résoudre les noms d'hôtes.
  • --port=3306 pour préciser le numéro de port.

 

Voici un exemple de ligne de commande pour lancer MySQL :

 

c:\mysql\bin\mysqld-opt --skip-name-resolve --skip-grant-tables  
 --language=french --port=3306

 

Pour fermer MySQL :

 

C:\mysql\bin\mysqladmin -u root shutdown

 

Il peut être pratique de créer deux fichiers batch (d'extension .bat) dans le répertoire bin de MySQL (c:\mysql\bin), cmysql.bat et fmysql.bat, par exemple, et d'y insérer les deux lignes de commande afin de ne pas avoir à saisir la ligne de commande à chaque lancement ou fermeture de MySQL.

 

 

 

 

Nos partenaires

 

 

 

 

 

 

 

 

Login

Connectés

Nous avons 232 invités et aucun membre en ligne


bottom

(C) 2014 - DG TECHNOLOGIES SARL - Tous droits réservés